Skip to content

CV

Expérience professionnelle

Voir la page Recherche et Enseignement pour mon activité actuelle.

Post-doc

Laboratoire des Polymères et Matériaux Avancés, Saint-Fons, 2008 — 2011

Modélisation de la plasticité dans les caoutchoucs renforcés.
Le remplacement du noir de carbone par de la silice dans la bande de roulement des pneumatiques a permis de diminuer la résistance au roulement, tout en conservant de bonnes propriétés d’adhérence (pneus verts). L’amélioration de ce compromis adhérence-résistance au roulement est un enjeu industriel important, qui nécessite de comprendre le rôle des charges (silice, noir de carbone) dans le comportement mécanique du caoutchouc renforcé.
Or la dynamique du polymère est modifiée à proximité d’une interface solide telle qu’une charge : la température de transition vitreuse Tg augmente localement, conduisant à la formation de ponts vitreux entre les charges. La dynamique des polymères au voisinage d’un substrat solide est un champ de recherche très actif actuellement, tant en physique fondamentale, concernant la transition vitreuse en films minces (théorie et expériences), que du point de vue applicatif, compte tenu des conséquences sur les propriétés mécaniques des nanocomposites.
Le modèle de Long et coll. de la transition vitreuse, fondé sur le rôle des hétérogénéités dynamiques, permet d’interpréter le décalage de Tg à proximité d’un substrat solide. J’ai développé une description mésoscopique du polymère confiné entre deux substrats, permettant de mettre en application les ingrédients physiques de ce modèle dans des simulations numériques de mécanique. Nous obtenons notamment qu’aux grandes déformations, deux mécanismes de plasticité peuvent se manifester (écoulement du polymère ou désorption) selon le système étudié (interaction polymère-charge) et les conditions opératoires (fréquence, température). En régime élastique, des décalages de Tg avec l’épaisseur du film sont mis en évidence pour la première fois par des simulations de la réponse mécanique.
Référence : Europhys. Lett. 103 (2013) 26002.

Thèse

Laboratoire des Physique de l’ÉNS Lyon, 2005 — 2008

Effet Lehmann dans les cristaux liquides
Les cristaux liquides cholestériques ont en général une structure en hélice due à la présence de molécules chirales. Dans ces systèmes bien particuliers, on peut observer un couplage thermomécanique linéaire, l’effet Lehmann : un gradient de température exerce un couple sur l’orientation locale des molécules. L’explication de cet effet par Leslie fait intervenir un coefficient phénoménologique ν qui ne peut être non nul que si la phase est chirale.
Par ailleurs, il existe des cholestériques dits compensés dont la structure en hélice se déroule spontanément à une température particulière, conduisant à une structure non chirale. Dans cette thèse, nous avons montré expérimentalement que ν n’est pas nul à la température de déroulage de l’hélice. Cela implique que la phase est encore chirale à cette température, point qui était jusqu’alors controversé. De plus les expériences effectuées, statiques et dynamiques, permettent d’estimer l’ordre de grandeur du coefficient ν.
Référence : Effet Lehmann dans les cristaux liquides cholestériques (École Normale Supérieure de Lyon, 2008)

Monitorat

CIES de Lyon, 2005 — 2008

En parallèle de la thèse, j’ai enseigné à la préparation à l’agrégation de sciences physiques de l’École Normale Sup’ Lyon, options physique et chimie, pour un volume horaire total de 64 h/an :

  • Corrections de leçons et montages (type travaux pratiques)
  • Encadrement de travaux pratiques (optique, magnétisme, mécanique)
  • Devoir de type Épreuve A (axé sur les connaissances en physique) sur l’optique des milieux non-linéaires, inhomogènes ou anisotropes.

Stages

Cursus scolaire

2005-2008Doctorat de physiqueLab. de Physique de l'ÉNS LyonMention très honorable
2004-2005Master "Physique des Liquides et Matière Molle"Université Paris VI1er, mention TB
2004Agrégation de Sciences Physiques, option physiqueÉcole Normale Sup' LyonClassement national: 11e
2001-2003Licence, Maîtrise de Sciences physiqueÉcole Normale Sup' LyonNormalien, mention B, TB
1999-2001Classes préparatoire PCSI, PC*Lycée Claude Fauriel, St-Étienne
1999Baccalauréat Scientifique option TILycée Étienne Mimard, St-ÉtienneMention TB